La chiropraxie et les chiropracteurs

Qu’est ce que la chiropraxie ? 

La chiropraxie est une thérapie principalement manuelle qui utilise une multitude de techniques et de méthodes pour répondre au mieux aux besoins des patients. La chiropraxie, via le système nerveux, permet une approche globale du corps humain et de la santé.

chiropraxie art

Que fait un.e chiropracteur ?

Un.e chiropracteur traite les troubles de l’appareil neuro-musculo-squelettique. Et en français ça veut dire quoi ?
On va prendre chaque partie de ce mot pour l’expliquer rapidement :

  • Neuro : c’est pour le système nerveux (cerveau, tronc cérébral, moelle épinière…)
  • Musculo : c’est pour les tissus du corps (muscles, fascia, tendons, ligaments…)
  • Squelettique : c’est pour toutes les articulations du corps (colonne vertébrale, bassin, hanches…)

Cela signifie que la chiropraxie permet une évaluation et une approche du corps humain dans son ensemble via le système neuro-musculo-squelettique.
Donc un.e chiropracteur peut évaluer, diagnostiquer, traiter, et aussi aider à la prévention des troubles mécaniques du corps.

Comment est-ce possible ?

Le système nerveux est en communication constante avec toutes les articulations et tous les tissus de notre corps. La chiropraxie permet d’intervenir sur le système nerveux et l’ensemble du corps via ces deux aspects : les articulations et les tissus.

  • Les articulations qui sont le plus souvent douloureuses et qui sont la motivation première d’une visite chez un.e chiropracteur se situent dans la colonne vertébrale et dans le bassin. Cependant il ne faut pas oublier les articulations périphériques : les articulations dans les bras et les jambes (épaules, coudes, poignets, hanches, genoux, chevilles…) qui sont aussi prises en compte lors d’un diagnostique de chiropraxie.
  • Les tissus incluent entre autres les muscles, mais aussi le fascia, les tendons, les ligaments et tout autre tissu de connexion. La douleur ressentie dans les tissus varie selon les personnes et selon les troubles présents.

La présentation ou le ressenti des douleurs peut être trompeur. La douleur ressentie n’est pas toujours une bonne indication pour trouver la cause de cette douleur. Par exemple, une douleur ressentie dans la hanche droite peut potentiellement être causée par un dysfonctionnement d’une articulation dans les lombaires (le bas du dos). Ceci, encore une fois, n’est qu’un exemple parmi de multiples possibilités.

Un.e chiropracteur a donc pour mission d’aider à soulager et, à long terme, d’agir en prévention des douleurs d’origine mécanique.
En voici quelques exemples :

  • Mal de dos (haut et/ ou bas)
  • Mal de cou/ de nuque
  • Maux de tête
  • Douleurs de hanches
  • Douleurs d’épaules
  • Douleurs de genoux
  • Douleurs de chevilles
  • … La liste est longue !

Bien entendu, cela s’applique uniquement si l’origine du problème est mécanique – c’est-à-dire relié à l’appareil neuro-musculo-squelettique.
Si ce n’est pas le cas, suite à l’évaluation initiale, le/la chiropracteur pourra aider à trouver le professionnel de santé qui correspond le mieux aux besoins du patient.

Dans le cas où l’évaluation initial indique bien que le patient peut bénéficier de séances de chiropraxie, j’utilise une variété de techniques pour les soins qui incluent, mais ne sont pas limitées à :

  • Ajustement de chiropraxie – techniques diversifiées 
  • Stabilisation Neuromusculaire Dynamique – Dynamic Neuromuscular Stabilization (DNS)
  • Thompson “drops”
  • Travail sur tissus myofasciaux – Myofascial Realease Technique (MRT)
  • Évaluation Fonctionnelle du Mouvement – Selective Fonctional Movement Assessment (SFMA)

Qu’est ce qu’un ajustement de chiropraxie ?

C’est une technique utilisée par les chiropracteurs lorsque qu’il y a une fixation ou restriction de l’articulation : l’articulation est coincée ou limitée dans son mouvement. Ces fixations ou restrictions peuvent affecter le système nerveux, surtout lorsque elles sont présentes dans la colonne vertébrale. Un ajustement de chiropraxie est donc utilisé pour libérer ces restrictions et fixations dans les articulations du corps, tout particulièrement dans la colonne vertébrale, afin de permettre un meilleur fonctionnement articulaire tout en s’assurant du bon fonctionnement du système nerveux.


L’histoire de la chiropraxie : 

La chiropraxie a été créée aux États Unis en 1895 lorsque Daniel David (D.D.) Palmer fit le premier ajustement de chiropraxie. Il baptise alors cette nouvelle approche alternative à la médecine à partir de deux mots grecs: cheiros qui signifie “la main” et pracktos– “fait par”. C’est ainsi qu’est né le mot chiropractic en anglais, et chiropraxie en français, avec comme traduction littérale “fait par la main”, ce qui décrit parfaitement cette belle profession. Bartlett Joshua (B.J.), fils de D.D. Palmer continua le travail de son père en développant la chiropraxie. Ensemble ils créèrent la première école de chiropraxie en 1897 : Palmer. L’école Palmer commença en Idaho, États Unis, et se développa si bien que deux annexes de l’école furent créées: l’une en Floride, l’autre en Californie. Bien d’autres écoles de chiropraxie furent créées aux États Unis depuis. Aujourd’hui, il y a près d’une vingtaine d’écoles aux États Unis seulement, et on y ajoute une autre vingtaine d’écoles dans le reste du monde. Il faut noter que bien que certains pays n’aient pas encore d’écoles sur place, cela ne veut pas dire que la chiropraxie n’est pas présente.

En France et en Europe :

La chiropraxie arriva en Europe vers 1950. Elle n’était initialement pas régulée, ni même légale. En 2005, l’OMS publia des textes pour aider à la régularisation de la chiropraxie ainsi que des normes sur le processus de formation. Ils furent officiellement implémentés en 2009.
En France, depuis 2011, les chiropracteurs, en temps que spécialistes du système neuro-musculo-squelettique, sont les seuls thérapeutes non-médecins avec le droit de manipuler les vertèbres de toute la colonne vertébral sans avis médical.

Dr. Margot Monmousseau

Doctor of Chiropractic

Palmer College of Chiropractic West (U.S.A.)